Documentaires de création

Ahmed Adam, le marathon d'un réfugié

Un film documentaire réalisé par Marion Despouys. 14min28. Avril 2016.

Image : Mélanie Duquesne, Tristan Grujard, Flore Viénot, Marion Despouys.

Montage : Mars Lefébure.

Coup de pouce : Thibault Pomares, Vincent Massot.

Pour www.latelelibre.fr

 

A 52 ans, Ahmed Adam, marathonien soudanais, s’entraîne en vue de courir le semi-marathon de Paris. Il y a 20 ans, il participait aux Jeux Olympiques d’Atlanta. Ses deux professeurs de français bénévoles, Marion Despouys et Marion Mare, le soutiennent dans cette aventure, chacune à sa manière. Mais en parallèle, Adam affronte déjà une autre épreuve : sa demande d’asile en France.

Tu viendras au rivage

Un film co-réalisé par Marion Despouys et Tristan Grujard. 6min28. Mars 2016.

Image et montage : Tristan Grujard, Marion Despouys.

 

Réalisé dans le cadre du concours "Fais un film putain !" sur le thème "La Fin".

Prix du Jury ex-aecquo.

Deux personnes se rencontrent pour la première fois au bord d’une écluse. D’un côté Bertrand, l’éclusier lui-même, de l’autre N’Fanteh, une jeune journaliste. Au rythme de l’eau qui s’écoule sur la Vilaine, tous deux discutent de la fin de leur cycle de vie respectif.

Lettres d'Algérie

Un film documentaire réalisé par Marion Despouys. 20 min. Mai 2013.

Premier film documentaire, réalisé dans le cadre de l'Ecole des métiers du cinéma et de la vidéo de Rivière-du-Loup (Québec), "Lettres d'Algérie" a été scénarisé et tourné en France, et monté au Québec entre janvier et mai 2013. 

Le film a été récompensé par une mention du public au Hendaia Film Festival, pour la compétition Aquitaine - Euskadi, en octobre 2013.

Pierre et Jacqueline, mes grands-parents, ont vécu en Algérie, durant la guerre d'Indépendance, de 1957 à 1962. Mon grand-père était ingénieur sur les forages pétroliers, en plein Sahara, tandis que ma grand-mère élevait seule leurs enfants, à Alger. Un désert de 1500 kilomètres les séparait. Leur seul moyen de communication : les lettres. Plus de 40 ans après leur départ précipité d'Alger, ils me racontent cette période en relisant les lettres qu'ils se sont envoyées.

 

Marion DESPOUYS
Journaliste-Réalisatrice